Accueil / Education / Préscolaire: comment le plan décennal 2018-2028 commence à être décliné

Préscolaire: comment le plan décennal 2018-2028 commence à être décliné

Intégration de 100.000 nouveaux élèves et création de 3.592 nouvelles salles de classe dès cette année scolaire 2018-2019. Le taux d’intégration, actuellement de 49,6%, atteindra 67% en 2021-2022 puis 100% à l’échéance du plan.

Composante essentielle du nouveau programme du ministère de l’Education nationale, tel que présenté devant le Roi Mohammed VI le 17 septembre 2018, l’enseignement préscolaire fait l’objet d’une stratégie décennale visant à incorporer 100% des 4-5 ans à l’horizon 2028. Dès cette rentrée 2018-2019, le préscolaire verra lintégration de 100.000 nouveaux élèves et la création de 3.592 salles de classe.

«En plus de renforcer l’effectif des élèves, des encadrants et des salles de classe, la stratégie 2018-2028 du préscolaire met aussi l’accent sur la mise en place d’un programme pédagogique moderne, qui permet d’acquérir certaines compétences dès le plus jeune âge» précise Mohamed Dali, directeur de la promotion du préscolaire et de l’enseignement privé au ministère de l’Education nationale.

Avant de se projeter dans l’avenir avec les grandes lignes du plan d’action 2018-2028, bref rappel de la situation actuelle de l’enseignement préscolaire au Maroc:

– Près de 1,5 million d’enfants sont en âge d’intégrer les classes du préscolaire mais seuls 699.265 élèves de 4-5 ans en bénéficient actuellement. Soit une moyenne nationale de 49,6%, dont 45% de filles (35,2% en milieu rural, dont 27% de filles).

– Au-delà de cette moyenne nationale, on observe des disparités entre les différentes régions du Royaume. Casablanca-Settat connaît par exemple un taux de couverture de 54,2%. Le meilleur taux s’observe dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra avec 94,3%, tandis que la couverture la plus faible se situe dans l’Oriental, où à peine 28,2% des 4-5 ans sont inscrits dans le préscolaire.

– L’essentiel de l’offre de formation est actuellement assuré par le préscolaire traditionnel (msid), à hauteur de 63%. Le préscolaire moderne, essentiellement privé, et celui intégré dans les écoles primaires publiques pèsent respectivement 24% et 13%.

– L’enseignement est assuré par 36.903 éducateurs, dans 23.921 établissements, dont 11.921 en milieu rural.

Programme stratégique 2018-2028

>Effectifs

– 100.000 nouveaux élèves ont intégré le préscolaire lors de cette rentrée 2018-2019. L’effectif est amené à croître au fil des années pour atteindre un taux d’intégration des 4-5 ans de 67% en 2021-2022 et de 100% pour la rentrée 2027-2028. «Au-delà de cette échéance, le ministère de l’Education compte ouvrir les portes du préscolaire aux enfants à partir de 3 ans», souligne Mohamed Dali.

– Pour accompagner cette dynamique, en plus des 18.232 salles de classe déjà disponibles, 3.592 nouvelles unités ont ouvert leurs portes cette année. Et plus du double sont prévues pour la prochaine rentrée scolaire 2019-2020. L’ouverture de nouvelles classes atteindra un pic lors de la rentrée 2021-2022 avec 11.549 nouveaux établissements. Un pic qui trouve ses origines dans l’ouverture généralisée, en 2021, de salles de classe préscolaires dans l’ensemble des écoles primaires publiques du Royaume.

– A terme, le Maroc disposera, en 2028, de 72.047 salles d’enseignement préscolaire. Ce qui nécessite la création, au total, de 57.407 salles de classe: 48.265 nouvelles salles et l’aménagement de 9.142 unités existantes.

>Budget

– La construction et l’aménagement d’une seule salle de classe préscolaire nécessite 250.000 DH.

– Pour le préscolaire intégré dans les écoles primaires publiques, l’aménagement et l’équipement d’une seule salle de classe nécessite 40.000 DH/an. S’y ajoute un budget de fonctionnement de 50.000 DH/an (incluant les salaires).

– Au total, le besoin global en financement de la stratégie 2018-2028 est estimé à environ 3 MMDH/an, précisément 30,22 MMDH sur la décennie.

>Formation

– Formation et renforcement des compétences de 27.000 éducateurs déjà en poste.

– Formation de 55.914 nouveaux éducateurs sur la décennie 2018-2028, pour disposer à terme d’un effectif pédagogique de 73.136 membres.

– Mise à niveau progressive des écoles du préscolaire traditionnel (msid…)

>Gestion

– Le financement de la stratégie du préscolaire 2018-2028 est essentiellement du ressort du MEN, de l’INDH et de partenaires institutionnels.

– Les régions participent également au financement, ainsi qu’à la mise à disposition de parcelles pour la construction des nouvelles salles de classe.

– La gestion des écoles préscolaires sera du ressort des AREF (académies régionales), avec la participation de la société civile à travers des associations locales. L’accent sera aussi mis sur l’encouragement des auto-entrepreneurs à investir ce créneau.

Source : https://www.medias24.com/MAROC/EDUCATION/186654-Prescolaire-Comment-le-plan-decennal-2018-2028-commence-a-etre-decline.html

A propos Soufiane Chibi

Voir aussi

Matières scientifiques en langues étrangères: Programme de formation lancé

L’Académie régionale de l’éducation et la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra a organisé, samedi 14 septembre …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *